skip to Main Content

Le Coronavirus et ses impacts sur le Dropshipping

Le dropshipping est une technique de vente en ligne qui ne nécessite pas de stockage de produits. Elle a connu un véritable boom ces dernières années et a intéressé beaucoup de vendeurs, mais qui a aussi permis de créer des emplois. Face à la propagation du coronavirus de ces derniers mois, la question est le coronavirus et ses impacts sur le dropshipping.

L’e-commerce, une solution d’achat qui marche encore

Face à la pandémie de coronavirus qui touche presque tous les pays du monde entier depuis quelques mois, les boutiques physiques ont presque toutes fermé leur porte pour cause de confinement obligatoire. Pour ce qui est de l’e-commerce, de nombreux sites sont encore ouverts avec leur service de livraison. Certains ont même augmenté leurs chiffres d’affaires sur certains produits.

En effet, comme il n’y a quasiment pas d’interaction et de contact humain direct avec l’e-commerce, les commandes et les paiements se faisant en ligne, l’e-commerce peut encore exister. Toutefois, on a constaté que dans le secteur de la vente de produits médicaux comme les masques, solutions hydroalcooliques, etc., les ventes ont explosé. On a également remarqué que malgré ce contexte chez certaines enseignes, seul un service minimum d’envoi de commande est toléré.

Coronavirus et Dropshipping

Coronavirus et Dropshipping

Le dropshipping présent, mais perturbé

Comme le dropshipping permet de vendre des produits sans avoir besoin de stock, on peut penser que ce business n’est pas touché par le coronavirus. Et cela, parce que c’est aussi de l’e-commerce. Cependant, même si certains peuvent continuer leur business en permettant l’achat de produits sur leur site, il est possible que la livraison ne se fasse plus dans les meilleures conditions.

En effet, le traitement de chaque commande sera plus long qu’avant, étant donné que les magasins des grossistes partenaires du site sont en service minimum. Il est même possible que les commandes soient annulées du fait d’une rupture de stock. Chez les grossistes, la main-d’œuvre et la production seront également limitées à cause du confinement.

Les autres problèmes qui peuvent survenir

Le confinement à cause du coronavirus ne concerne pas seulement les services de production des grossistes qui fournissent les produits aux dropshippers. Tous les intermédiaires inclus dans le système de livraison du produit seront également touchés. Les routiers ne sont pas exempts de l’interdiction de sortie à cause du confinement. Cela peut amener à une augmentation du prix de livraison et à une révision de prix chez le dropshipper. Ce qui n’est pas une bonne idée, car pouvant faire fuir les clients.

Il est également possible que les vérifications aux frontières et les contrôles se fassent de manière plus stricte. Tout d’abord pour voir le contenu de chaque camion, mais aussi l’état de santé du conducteur. Cela peut également prendre du temps et impacter sur la chaine de distribution et le business du dropshipper.

Néanmoins, il est lui est toujours possible de prendre les commandes et de reporter la livraison après le confinement. En effet, malgré le coronavirus, les Français ont toujours de quoi payer et le pouvoir d’achat reste stable.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *