skip to Main Content
7 Conseils Pour Optimiser Les Images Pour Le Référencement

7 conseils pour optimiser les images pour le référencement

Le contenu de votre site Web est important pour les utilisateurs et les moteurs de recherche. Si le contenu textuel est critique en SEO, rien d’autre ne peut être ignoré, à commencer par les images ! La recherche d’images Google est en plein essor, les extraits enrichis, les onglets Google Shopping et les images deviennent un excellent moyen de gagner en visibilité. Peut-être vaut-il la peine d’optimiser les images ?

Image et SEO : créer de la valeur pour les utilisateurs

Avant d’entrer dans le vif du sujet, il est important de rappeler les principes de base du SEO. L’objectif d’un bon contenu Web est de créer de la valeur pour les utilisateurs. Il n’est plus intéressant de fournir un contenu de mauvaise qualité dans le seul but de placer quelques mots-clés de nos jours. Fournir à vos utilisateurs un contenu de qualité, original et engageant avec des visuels appropriés rendra votre contenu textuel plus facile à lire.

L’ajout d’images, de photos, d’infographies et même de vidéos peut grandement améliorer l’expérience utilisateur. Si les gens sont satisfaits, ils resteront plus longtemps sur votre site, visiteront plus de pages et, plus important encore… ils reviendront. En d’autres termes, ajouter suffisamment de visuels peut rendre vos prospects plus intéressés et les convertir en clients.

Comment optimiser vos images ?

1/ poids

Plus l’image est lourde, plus elle utilise de ressources sur le serveur pour se charger, ce qui augmente le temps de chargement de la page. Pourquoi est-ce problématique ? Les utilisateurs s’attendent à ce que les pages Web se chargent dans les deux secondes. Sinon, ils peuvent quitter votre site, ce qui réduit votre taux d’engagement.

2/ taille

Le poids d’une image est directement affecté par sa résolution : plus la résolution est élevée, plus l’image est lourde. Gardez vos images aussi petites que possible : si vous n’avez besoin que de 500 pixels de zone d’affichage sur votre site Web, vous n’avez pas besoin d’une image de 2000 pixels. À l’inverse, vos images ne doivent pas être trop petites, car elles peuvent être floues ou pixélisées et vos visiteurs peuvent être frustrés en pensant que votre site est de mauvaise qualité. Par conséquent, il est nécessaire de trouver le bon compromis entre netteté et charge en utilisant la résolution appropriée pour chaque image.

3/ Mise en forme

Le deuxième facteur d’optimisation pour alléger les visuels est le format. Il en existe plusieurs, chacun avec une particularité. Par exemple, le format PNG peut afficher des régions de manière transparente. Il peut également être compressé sans perte, ce qui est idéal pour les logos, par exemple. Le format JPEG est particulièrement utile pour les images richement colorées avec un fort contraste.

Ces deux formats sont les formats les plus recommandés sur le Web, mais il existe des générations plus récentes telles que JPEG 2000, JPEG XR et WebP qui offrent de meilleurs taux de compression que PNG ou JPEG. Plus vos images sont compressées, plus elles apparaîtront rapidement. C’est pourquoi ces nouveaux formats sont les plus recommandés.

4/ Nom

Google et les autres moteurs de recherche ne peuvent pas lire les images, il est donc nécessaire de leur dire textuellement ce que l’image montre. Il est recommandé d’insérer des mots clés cohérents dans les noms de fichiers séparés par des tirets. Par exemple, préférez :agence-webmarketing-lyon.jpg à 123456.jpg

5/ Balise de titre

La balise de titre s’affiche lorsque vous survolez l’image. Cet attribut est facultatif et n’a aucun effet sur le référencement des images.

6/ balises alt

La balise alt, ou attribut alt, est un texte alternatif utilisé pour décrire une image aux personnes qui ne peuvent pas la voir : les malvoyants, mais aussi les robots des moteurs de recherche. Cette balise est importante pour les citations naturelles, c’est pourquoi il est utile de la remplir soigneusement en choisissant les bons mots-clés. Cependant, il n’est pas nécessaire de le « sur-optimiser » avec le bourrage de mots clés. Décrivez simplement votre image de manière succincte et précise, y compris les mots-clés que vous souhaitez que l’image indexe.

7/ Créez un sitemap.xml pour votre image

Vous pouvez créer un sitemap pour vos images et le déclarer dans Google Search Console. Ce plan du site doit répertorier toutes les images que vous souhaitez que les moteurs de recherche indexent.

L’intelligence artificielle dans la reconnaissance d’images devient de plus en plus performante. On l’a vu avec Google Lens et le projet de voiture autonome de Google lancé en 2017, qui nécessitait une reconnaissance d’image très précise. Il n’est pas exclu que bientôt, Google et les autres moteurs de recherche soient capables de comprendre et d’interpréter parfaitement les images…  

En attendant, à nous de les optimiser !

Avis

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.